Comment se forment les cristaux

Comment se forment les cristaux

Comment les cristaux se forment-ils ? Les cristaux se forment dans la nature lorsque les molécules s’assemblent pour se stabiliser alors qu’un liquide commence à refroidir et à se solidifier. Ce processus est appelé cristallisation et peut se produire lorsque le magma se solidifie ou lorsque l’eau s’évapore d’un mélange naturel. De nombreux cristaux commencent par être petits, mais à mesure que de plus en plus d’atomes s’assemblent et créent un motif régulier et répétitif, le cristal grandit. C’est ainsi que les cristaux se forment dans la nature.

Qu’ils soient étincelants, chatoyants, doux et soyeux ou durs comme du silex, les cristaux existent dans des milliers de formes et de couleurs, et chacun d’entre eux apporte une ambiance unique et des éléments magiques. Les cristaux émergent de la terre depuis des millions d’années, et se connecter à ces pierres précieuses est un moyen merveilleux de montrer notre soutien et notre amour pour Mère Nature, et d’accueillir la guérison et les vibrations supérieures dans nos vies.

Après avoir été impressionnés pendant des années par l’existence kaléidoscopique des cristaux, nous avons voulu examiner de plus près la science qui sous-tend leur formation. Pour nous, les cristaux sont une danse sublime entre l’art et la science, la réalité et le rêve rare, et il est essentiel de comprendre ces magnifiques cadeaux anciens de la terre afin de pouvoir respecter et apprécier le voyage que ces pierres précieuses ont fait pour se retrouver sur notre poignet, dans nos mains ou occuper l’espace que nous leur créons. Nous nous plongerons dans la science de la formation des cristaux et examinerons tous les détails minutieux qui entrent en jeu dans la création de ces sublimes gemmes.

Qu’est-ce qu’un cristal ?

Lorsque l’on prononce le mot cristal, on se pâme immédiatement à l’idée de géodes étincelantes et de pierres précieuses telles que le délicat quartz rose et l’étonnante améthyste. Mais les cristaux se trouvent partout dans la nature et ne sont pas seulement associés aux pierres colorées qui nettoient nos chakras. La principale chose que les cristaux ont en commun est leur structure cristalline. La structure moléculaire des cristaux est très bien organisée et forme un motif en forme de treillis. Chaque atome (ou ion) y a sa place, et c’est cet arrangement répétitif qui permet de le classer comme un cristal. On peut le trouver dans tout, du cristal de sel au cristal de sucre, en passant par le graphite, un cristal de glace caché dans un flocon de neige, et bien sûr les cristaux de quartz brillants qui occupent nos autels.

Nous trouvons des formes et des motifs cristallins éparpillés dans la nature. En fait, le mot “cristal” vient même du grec ancien Krustallos, qui se traduit par glace/cristal. La plupart des minéraux que l’on trouve dans la nature sont sous forme cristalline, et la forme joue également un rôle dans le rôle des cristaux. Il existe sept formes cristallines de base (également appelées treillis) : hexagonale, cubique, trigonale, triclinique, orthorhombique, monoclinique et tétragonale. La forme d’un cristal peut varier, et ces différences sont la clé pour démêler le schéma récurrent de l’arrangement interne des atomes. Les cristaux de forme parfaite sont difficiles à trouver dans la nature, car ils nécessitent des surfaces lisses et des conditions idéales pour leur croissance. Il existe de nombreuses formes incroyables dans la cristallisation – il suffit de voir la différence entre le gypse fleuri et la pyrite en bloc.

Comme mentionné précédemment, les cristaux se forment lorsqu’un liquide se refroidit, lorsque les molécules s’empressent de se stabiliser et que le liquide se solidifie en matière solide. En dehors de la science, il y a tant de beauté et de vérité à trouver dans cette seule déclaration. L’idée que les atomes réagissent à un changement rapide, utilisant leur énergie pour se transformer et s’assembler en quelque chose de solide et d’éternel.

L’étude scientifique des cristaux

L’étude scientifique des différents cristaux est appelée cristallographie. Cette branche vibrante et fascinante de la science étudie en profondeur la croissance et la formation des cristaux. Les scientifiques de ce domaine sont fascinés par l’arrangement atomique et les structures moléculaires d’une grande variété de matériaux et par le fonctionnement de l’architecture atomique. Sous cette bannière se cachent tous les types de sciences imaginables – chimie, biologie, physique, géologie et tout ce qui se trouve entre les deux. En bref, les cristallographes étudient les secrets de la structure des cristaux. Elle diffère de la minéralogie qui, au lieu d’étudier les structures internes et la répartition des atomes, s’intéresse aux propriétés physiques des minéraux ou aux formules chimiques qui sont combinées dans certaines pierres. De nombreux facteurs peuvent affecter la création des cristaux, de l’environnement à la température et à la façon dont les atomes sont disposés, ce qui peut avoir un effet sur la lumière, les différentes couleurs et la texture du cristal.

Cristaux communs

Découvrez notre bracelet d’améthyste

Il existe un très grand nombre de cristaux, allant du commun coloré au rare. Les cristaux les plus courants que vous pouvez reconnaître sont les suivants

Améthyste – Une variété de quartz, celui-ci est violet, mais le quartz existe dans de nombreuses couleurs.

Calcite – Minéral de carbonate de calcium

Fluorite – Minéral à base de fluorure de calcium, de forme isométrique, avec une large gamme de couleurs.

Grenat – Un groupe de minéraux silicatés ayant des compositions chimiques différentes.

La créativité souterraine

Pour ceux qui adorent l’idée que les cristaux sont nés de la terre au cours de millions d’années, la cristallisation qui a lieu sous terre est très fascinante. Sous nos pieds, la croûte terrestre est un tout nouveau monde. Certaines zones ont une épaisseur de 3 miles et d’autres de 25 miles, juste sous le fond de la mer. Sous la croûte se trouve le manteau, qui représente plus de 80 % du volume de la Terre. Le manteau est également énorme – environ 3 000 km d’épaisseur. Le manteau est constitué de magma, un fluide épais de couleur rouge vif et orange qui remonte parfois par des fissures dans la terre et se transforme en lave en éruption. Cette roche fondue contient un mélange de minéraux.

L’endroit où le magma et la croûte se rencontrent est sauvage, puissant en énergie et en mouvement constant. Des parties de la croûte se détachent du magma et fondent, affectant le magma environnant en modifiant sa composition chimique. La partie inférieure de la croûte, déchirée et fracturée par le magma, est pleine de dépressions et de cavités qui constituent un environnement parfait pour la croissance des cristaux. Une pression et une température élevées créent les conditions nécessaires, et lorsque des fluides riches en minéraux s’infiltrent dans les fissures et les crevasses de la croûte pour se refroidir, la cristallisation commence.

Bien sûr, pour arriver à faire scintiller les pierres précieuses sous nos pieds, tout le processus peut prendre du temps, et comme notre Terre n’est pas stable, de nombreuses perturbations peuvent ralentir le processus de cristallisation.

Comment les mouvements de la Terre affectent le développement des cristaux.

Alors que les cristaux sont occupés à se développer dans ces cavités et cavernes de la croûte terrestre, l’environnement est loin d’être calme. Les passages s’ouvrent et peuvent ensuite s’effondrer lorsque la terre se déplace, mettant fin à la croissance des cristaux. Cependant, le cristal est simplement dormant, et lorsqu’un autre changement se produit, entraînant la réouverture du passage, la croissance peut reprendre. Ce processus d’arrêt et de redémarrage peut laisser des traces sur les cristaux, ce qui se traduit par des zones de couleurs différentes sur le cristal, un effet de jumelage dans la composition des couleurs, l’apparition de nouvelles couches qui ne sont pas entièrement connectées et la croissance de différents minéraux les uns sur les autres.

  Signification de la Sugilite - propriétés de guérison physique, mentale et spirituelle

Spécimens cristallins composés de différents minéraux

Des minéraux différents dans le même cristal peuvent apparaître lorsqu’une cavité se ferme et s’ouvre à nouveau. Étant donné que l’environnement dans lequel les cristaux se développent n’est pas un endroit stable et qu’il est soumis à de grandes variations de température, de pression et même de composition chimique lorsque le passage se ferme puis se rouvre, de nouveaux facteurs environnementaux peuvent faire en sorte qu’un cristal minéral complètement différent commence à se développer au-dessus du matériau existant. C’est là que l’on trouve de superbes exemples de couleurs et de textures en couches, comme dans la tourmaline melon d’eau ou la fluorine.

Inclusions

Les inclusions dans les pierres précieuses peuvent également se produire lorsque des cavités s’ouvrent et se ferment. Parfois, un nouveau cristal commence à se développer sur une pierre précieuse déjà formée, puis le processus de croissance s’arrête. Puis, si les conditions sont favorables, l’ancien cristal recommence à croître et consomme essentiellement le nouveau cristal. Deux minéraux différents peuvent commencer à se développer en même temps, mais à des vitesses différentes, et finalement un cristal prendra le dessus et consommera l’autre. Cela se voit, par exemple, dans les émeraudes qui contiennent des morceaux de pyrite.

Les changements de température et d’environnement peuvent également faire apparaître des impuretés dans certains minéraux, qui se cristallisent alors. Cela se produit lorsque le minéral de base agit comme une cavité et que les impuretés se cristallisent et se développent dans les parois et l’espace de ce minéral. Par exemple, c’est ainsi que vous pouvez obtenir du rutile caché dans un cristal de quartz ou de corindon.

Les impuretés peuvent créer des différences dans les cristaux. Par exemple, un diamant parfait ne contient que des atomes de carbone (et peut-être quelques atomes de bore), mais si des impuretés ou le “mauvais” atome sont trouvés, cela peut modifier le diamant, et ces impuretés peuvent même être l’une des seules choses qui différencient le rubis du saphir.

Phantoms

Un autre phénomène naturel qui peut se produire est appelé fantômes. On parle de fantômes lorsqu’un cristal transparent reçoit une nouvelle couche d’un autre cristal qui croît au-dessus de lui. Cette situation peut être assez rare, car l’ancien cristal transparent peut également continuer à croître et former une nouvelle couche de quartz, laissant un fantôme ou une ombre d’un autre cristal sous la surface.

La guérison des fractures

Tout ce qui se passe dans cette partie du noyau terrestre implique un grand drame. Le feu, l’énergie, les fissures, les effondrements créent un endroit turbulent. C’est également un endroit difficile pour la croissance des cristaux, ce qui signifie que de nombreux cristaux finissent par se briser ou se fissurer. Parfois, des matériaux s’infiltrent dans ces fissures et ces fractures, ce qui a pour effet de guérir le cristal et de le lier à nouveau. Cela crée un espace cohésif pour que le cristal puisse fusionner et se développer à nouveau. Ces fractures curatives gravées dans le cristal sont ce que les géologues appellent des empreintes digitales.

Processus géologiques et formation des pierres précieuses

Après avoir étudié les mystères cachés sous la terre, les géologues ont une assez bonne compréhension de la façon dont les pierres précieuses se forment. Cela est très utile pour recréer un environnement particulier en laboratoire afin d’imiter les conditions lors de la création de pierres précieuses cultivées en laboratoire. Traditionnellement, il existe trois processus différents de formation des roches.

  • Roches ignées – ces roches sont formées dans les profondeurs de la terre par des niveaux élevés de chaleur.
  • Métamorphique Les roches sont le résultat de changements de pression et de température qui font que les roches existantes se métamorphosent en quelque chose d’autre.
  • Les roches sédimentaires sont. ces roches sont formées à partir de dépôts sédimentaires.

Dans notre monde moderne, les géologues comprennent qu’il existe quatre processus de formation des roches.

  • Roche fondue et fluides associés
  • La formation des pierres précieuses dans le manteau terrestre
  • Changements dans l’environnement
  • Eaux de surface

Un regard plus attentif sur le quartz

La création des cristaux implique tellement de choses, et tellement de choses se passent sous la surface. Ce qui peut être la graine d’un cristal peut se ramifier, se plier, s’étirer et s’épanouir à mesure que tous les atomes se rejoignent et se développent. Ce processus peut provenir du feu, mais aussi des profondeurs de l’eau, du gaz et de la vapeur et de la roche en fusion. Certains cristaux ont besoin à la fois de chaleur et d’eau pour se former, comme le quartz, qui est l’un des types de cristaux les plus connus et les plus appréciés.

Le quartz est souvent l’un des derniers minéraux à cristalliser, et il comble en quelque sorte les vides où d’autres minéraux se sont formés. Il a tendance à former des cristaux hexagonaux lorsqu’il se forme dans des cavités rocheuses, mais lorsqu’il se forme en profondeur dans le sol, il sera plus petit et en masses plus arrondies.

Le quartz est souvent incolore, mais sa couleur est due à la réflexion des minéraux environnants. Les variétés de quartz colorées acquièrent leur teinte en raison des “impuretés” qu’elles contiennent. Ne vous laissez pas abuser par le terme “impuretés”, ces froids et soi-disant polluants apportent tant de personnalité aux cristaux en termes de couleur et de texture, ainsi que la danse de l’ombre et de la lumière. Par exemple, l’améthyste acquiert sa belle teinte violette par l’inclusion d’oxyde de fer ou éventuellement de manganèse, tandis que la citrine acquiert ses teintes dorées et ensoleillées par le fait que l’améthyste a été surchauffée.

Un autre élément intéressant de la croissance des cristaux est qu’il n’y a pas de limite à la taille d’un cristal individuel. L’un des plus grands cristaux du monde se trouve sous une ville mexicaine. L’énorme bloc de sélénite atteint 12 mètres de long et 4 mètres de diamètre. On pense qu’il a un demi-million d’années, ce qui nous rappelle que, si l’on dispose de suffisamment d’espace et de temps, les grands cristaux peuvent se développer sans limites.

Réflexions finales

La formation de cristaux est un monde immense et un processus extrêmement complexe, car un seul liquide a des possibilités apparemment infinies de changer de forme et de croître. Il y a tellement de façons dont les cristaux peuvent naître, et elles dépendent toutes de l’environnement interne de la Terre. Les cristaux sont le résultat du drame de la nature et des forces de l’énergie. Ils naissent du chaos et du changement, lorsque le potentiel mouvant est ordonné en quelque chose de solide et de tangible.

Chaque cristal a sa propre fréquence vibratoire, ce qui explique en grande partie comment les cristaux peuvent aider à éliminer les blocages dans les chakras et à élever nos propres fréquences pour atteindre une félicité spirituelle supérieure. Saturés d’énergie, aussi anciens que le temps, et détenant les secrets de l’univers, les cristaux sont à la frontière entre science et spiritualité.

Que pensez-vous de la façon dont les systèmes cristallins se forment ? La science des cristaux vous fascine-t-elle ou préférez-vous vous en tenir à l’aspect émotionnel et spirituel ? Partagez vos réflexions avec nous dans les commentaires.

Veuillez noter que toutes les propriétés métaphysiques ou curatives énumérées sont recueillies auprès de diverses sources. Ces informations sont offertes en tant que service et ne sont pas destinées à traiter des conditions médicales. PierreFusion.fr ne garantit pas la validité de ces déclarations.

  Signification de la turquoise : propriétés curatives physiques, émotionnelles et spirituelles

Laisser un commentaire